L'Equipe de France à Sylt dans le viseur

Cet article a été rédigé par Havas SE, et posté le 24-09-2014

Photo : Eric Bellande

Du 26 septembre au 05 octobre se déroulera la cinquième étape de Coupe du Monde de Funboard à Sylt en Allemagne. À mi- saison, les français font la course en tête et dominent les débats en occupant les quatre premières places du classement provisoire. Les hommes de l’Équipe de France, Antoine Albeau, Cyril Moussilmani et Julien Quentel, prendront le départ de la course avec l’objectif, une fois encore, de truster les places d’honneur.

Après la dernière épreuve à Alacati en Turquie, remportée par Julien Quentel, les cartes ont été redistribuées avec les discards (retrait de la plus mauvaise étape pour le classement final) : le flambeau est passé d’un français à un autre, puisque c’est désormais le multiple Champion du Monde, Antoine Albeau, qui a repris les rênes du classement mondial à Cyril Moussilmani, aujourd’hui second. Suivent deux autres français (3ème et 4ème) : Pascal Toselli et Pierre Mortefon.

Didier Flamme, manager de l’Équipe de France, est très content de la bonne forme de ses protégés :

« Nous sommes clairement devant et la France fait figure d’exemple au niveau international. Nous avons réussi à créer une belle équipe autour de ce drapeau bleu-blanc-rouge : c’est le résultat d’un travail depuis plusieurs années avec une vraie structuration de la pratique du funboard.  
Pour ce qui est du collectif, l’Équipe est dans une très bonne dynamique avec Antoine Albeau et Cyril Moussilmani en haut des leaderboards. Mais il faut rester concentré, le top 10 est assez serré et beaucoup de choses peuvent encore arriver. »

Du côté d’Antoine Albeau, tous les voyants sont au vert puisque l’homme aux 21 titres de Champion du Monde va se présenter à Sylt en tant que leader provisoire du classement mondial. Antoine, qui a reçu une distinction de l’Académie des Sports la semaine dernière pour son parcours en 2013, est serein à l’approche de la compétition.

« Même si je n’ai pas pu beaucoup m’entraîner entre le Grand Pavois et mon école de Voile, je me sens bien avant d’aborder cette 5ème étape. C’est un endroit que je connais bien et qui m’a bien réussi. J’espère juste que les conditions de vent ne seront pas trop light même si là-bas le temps change très vite. La compétition s’étale sur 9 jours, cela risque donc d’être assez intense : il faudra être présent physiquement et nerveusement. Mon objectif reste bien sûr d’accrocher un podium ou plus car je sais qu’avec ma discard, je n’ai plus le droit à l’erreur. »

Cyril Moussilmani, quant à lui, a montré une belle régularité depuis le début de la saison. Après avoir dominé les premières étapes de Coupe du Monde, il est actuellement à la seconde place au classement provisoire PWA. Il est dans les starting block à la veille d’entrer en lice :

« J’aborde assez sereinement la prochaine étape, je connais bien le plan d’eau là-bas, j’y ai fait mes premières compétitions. Cela m’a bien réussi par le passé, j’ai fait des podiums là-bas et puis j’aime bien l’endroit : il y a toujours une bonne ambiance et du public. Les conditions peuvent être très changeantes, cela ressemble à Marseille, là où je m’entraîne. Après Alacati, où j’ai fait une contreperformance, j’ai pour objectif de revenir sur le podium. Beaucoup de choses peuvent encore arriver, c’est très serré et il faudra tout donner. »

Enfin, Julien Quentel, après sa belle victoire en Turquie, à Alacati, est actuellement en 10ème position au classement provisoire PWA. Cette étape lui a vraiment redonné confiance après un début de saison difficile et il se sent prêt à se battre à Sylt. Après avoir passé un peu de temps à Paris loin de l’entraînement, Julien a un peu navigué le week-end dernier à Brest pour faire quelques réglages.

« Je suis 10ème au classement avec deux mauvaises étapes avant d’attaquer Sylt, je n’ai plus le droit à l’erreur maintenant ! Cela ne va pas être facile de remonter dans les 3 premiers, mais je sais que cela reste jouable et je vais tout donner. A Sylt, j’aime beaucoup le plan d’eau, il est assez difficile et il fait froid : la préparation stratégique et mentale est très importante. Je ne mets pas trop de pression, mais je vise quand même la meilleure place possible. »

Équipe de France en compétition

Antoine Albeau (WC Couardais)
Cyril Moussilmani (La Pelle – Marseille)
Julien Quentel (CW Adventures)

Délégation Française en compétition

Pascal Toselli (CN Marignanais)
Pierre Mortefon (CNGM)
Cédric Bordes (CN Marignanais)
Alexandre Cousin (YC Carnac)
Benoit Moussilmani (La Pelle – Marseille)
Sylvain Moussilmani (La Pelle – Marseille)
Antoine Questel (SBYC)
Jocelyn De Souza  (CN Chatelaillon)

Le circuit PWA

Le circuit PWA est le circuit de Coupe du Monde de Funboard, il se compose de 8 épreuves à travers le monde :

Costa Brava (Espagne) : 27 mai – 1 erjuin
Awaza (Turkménistan) : 1er au 6 juillet
Fuerteventura (Espagne) : 25 juillet – 2 août
Alacati (Turquie) : 26 au 31 août
Sylt (Allemagne) : 26 sept – 5 octobre
La Torche (France) : 18 au 26 octobre
Nouméa (Nouvelle Calédonie) : 18 au 23 novembre
Margarita (Venezuela) : TBC

 

Ajouter aux favoris lien.