Coupe du Monde de Funboard vague à Crozon Morgat : L'Equipe de France au rendez-vous !

Cet article a été rédigé par Havas SE, et posté le 13-10-2015

Du 16 au 22 octobre prochains, la Professional Windsurfers Association (PWA) pose ses valises en France à Crozon Morgat pour l’unique étape hexagonale du circuit mondial vague. Thomas Traversa, Champion du Monde en titre et Alice Arutkin, 3ème mondiale en 2014, seront au rendez-vous avec les meilleurs « waveriders » de la planète venus pour l’occasion.

Une étape stratégique
Après le succès en 2014 de l’épreuve PWA sur le célèbre spot de La Torche, le spectacle aura lieu cette année sur la presqu’île de Crozon, un spot breton bien connu des amateurs de glisse.
L’épreuve de Crozon Morgat revêt une importance toute particulière pour l’ensemble des coureurs puisqu’il s’agit de l’avant-dernière étape de la saison, avant la grande finale à Maui qui débutera à la fin du mois. Pour les représentants de l’Equipe de France de Funboard, l’objectif est de truster les places d’honneur. Briller en France sur leurs terres aurait forcément une saveur toute particulière.

Didier Flamme, Manager de l’Equipe de France de Funboard, est confiant et pressé que la compétition débute : «C’est toujours très sympa pour les coureurs de faire une étape en France. C’est une excellente chose pour notre sport. Thomas est à l’aise dans ce type de temps à Crozon et les choses restent jouables avec le jeu des discards*. Idem du côté d’Alice, c’est une étape capitale pour elle, qui pourrait lui permettre de se positionner avant d’attaquer la finale à Maui. »

*A l’issue de cette compétition, le moins bon résultat de chaque coureur n’est plus comptabilisé, pouvant redistribuer les cartes du classement mondial provisoire.

Les Bleus en ordre de marche
Thomas Traversa, actuel 6ème au classement mondial provisoire, vient défendre son titre de Champion du Monde acquis en 2014 à Maui. L’année dernière, il avait brillé sur les terres tricolores à La Torche, en se hissant jusqu’en finale. Cette année, Thomas a rencontré quelques difficultés physiques en début de saison après une blessure pendant l’hiver. Aujourd’hui, il est déterminé à l’approche de l’épreuve de Crozon Morgat.

Thomas Traversa : « Crozon est un spot que je connais bien, j’y ai disputé pas mal d’épreuves de Championnat de France et c’est vrai que j’apprécie vraiment l’endroit. Je suis également ravi d’avoir de nouveau une étape en France, c’est super pour la visibilité de notre sport. Crozon devrait être la quatrième épreuve de la saison, la dernière avant le final à Maui. Il va donc falloir être performant pour remonter au classement général. Les prévisions météo n’annoncent pour le moment pas beaucoup de vent, ce sera donc une épreuve plutôt surf que saut avec du vent d’est. Cela pourrait changer la donne pour les concurrents devant, puisque jusqu’à présent, nous avons eu du vent d’ouest. En tout cas, je suis très motivé, on croise les doigts !"

Chez les femmes, le haut du tableau est dominé par les sœurs Moreno, grandes favorites de la discipline mais cela reste ouvert. Le jeune membre de l’Equipe de France, Alice Arutkin, qui pointe actuellement à la 6ème place du classement mondial, sait qu’elle pourrait remonter au classement général mondial, à la faveur d’un bon résultat à Crozon.

Alice Arutkin : « Je suis très heureuse qu’il y ait une épreuve en France, c’est la première fois que nous les filles, nous allons courir sur le sol français et c’est vraiment motivant. L’année dernière le public avait vraiment répondu présent pour La Torche et c’était génial. En revanche, je ne connais pas du tout le spot, je n’y ai jamais navigué. Ce sera donc une découverte, je sais que les conditions peuvent être très différentes donc je me prépare à tout ! Je pars dans l’optique d’essayer de remonter au classement provisoire de la Coupe du Monde. Je suis 6ème pour le moment, en sachant que sur les deux épreuves disputées, c’était surtout des sauts. Je suis plus à l’aise sur les surfs donc j’espère bien faire sur les deux dernières étapes du circuit. »

A noter que Julien Quentel, également membre de l’Equipe de France mais dans la discipline slalom, a bénéficié d’une wild card et sera ainsi présent pour disputer l’épreuve.

Julien Quentel : « Je suis vraiment très heureux d’avoir eu une wild-card pour rentrer directement dans le tableau de vague. C’est vraiment génial de disputer une épreuve en France, en plus je serai presque comme à la maison. »

 

Ajouter aux favoris lien.