L'Equipe de France de Funboard à Maui pour l'épilogue de la Coupe du Monde de Funboard vague !

Cet article a été rédigé par Havas SE, et posté le 23-10-2015

L’ultime étape de Coupe du Monde vague, qui sacrera le Champion et la Championne du Monde de la discipline, débute dimanche sur l’île de Maui. La Professional Windsurfers Association (PWA) pose ainsi ses valises à Hawaï jusqu’au 7 novembre pour l’épilogue de la saison qui s’annonce passionnant. Les membres de l’Equipe de France, Thomas Traversa (Champion du Monde 2014) et Alice Arutkin (3ème mondiale en 2014), tous deux positionnés à la 6ème place du classement hommes et femmes, déterminés et prêts à en découdre, auront fort à faire pour aller bousculer la hiérarchie mondiale cette année.

Pour la deuxième année consécutive, Maui accueille l’épreuve finale du circuit PWA de Coupe du Monde. Tous les meilleurs waveriders seront donc sur le spot d’Ho’okipa, situé sur l’île de Maui à Hawaï, spot particulièrement réputé pour la pratique de la planche à voile et où les vagues peuvent atteindre de belles tailles. Après une saison 2015 ponctuée par un vent capricieux sur les deux dernières étapes du circuit (Sylt et Crozon), où les coureurs n’ont pas pu s’élancer sur l’eau, les titres de Champion et Championne du Monde vague seront ainsi connus dans peu de temps.

Didier Flamme, Manager de l’Equipe de France : « Maui, dernière étape du circuit PWA en Vague va vraiment être le moment décisif de cette saison. L’année a été un peu difficile puisque nous n’avons pas eu les conditions optimales pour faire de la vague. Les coureurs de l’Equipe de France ont montré qu’ils faisaient partie des meilleurs mondiaux. Chez les filles, Alice Arutkin a la possibilité de remonter dans le top 5 du classement mondial avec l’étape de Maui. Idem du côté de Thomas qui a encore de belles choses à faire sur cette dernière étape. »


Chez les hommes
Du côté de Thomas Traversa, qui remet son titre de Champion du Monde en jeu, il sera difficile d’aller chercher la passe de deux. En effet, les deux dernières étapes de Coupe du Monde (Sylt et Crozon Morgat) n’ont pas permis de disputer des éliminations en vague, ne permettant donc pas à Thomas de remonter au classement mondial. Il aborde donc cette dernière étape du circuit à la 6ème position du classement général.  Si les deux premières places sont bien gardées, il est toujours possible pour Thomas d’aller chercher une bonne place à la faveur d’un bon résultat à Maui.

« Maui, c’est vraiment la meilleure épreuve de la saison avec les plus grosses vagues et une alizée régulière, les conditions y sont d’ailleurs assez similaires d’une année sur l’autre. C’est une épreuve vraiment axée surf, ce qui me correspond plutôt bien. Le niveau est en revanche particulièrement relevé avec la participation des locaux mais ce sont des conditions que j’aime beaucoup et dans lesquelles je m’amuse le plus. L’année dernière, j’y ai terminé deuxième je sais donc que je peux bien naviguer là-bas. Je suis vraiment dans l’optique de m’amuser, bien  naviguer et finir la saison sur une bonne note. Je me suis un peu éparpillé en milieu de saison avec des essais de nouveau matériel, je n’étais pas assez focus sur la compétition. A Maui, je vais essayer de faire simple sur l’eau et je veux donner le meilleur de moi-même. »


Chez les femmes
Du côté des femmes, la saison a été fortement perturbée par les conditions de vent. En effet, sur les quatre au programme avant d’aller disputer la finale à Maui, seules deux ont été comptabilisées. Les sœurs Moreno dominent le haut du classement mondial mais Alice Arutkin, actuellement en 6ème position, est très motivée à l’approche de cette échéance de fin de saison. Elle a d’ailleurs passé du temps sur l’île de Maui pour préparer cette étape cruciale.

« Je suis vraiment super contente d’aller à Maui et d’y disputer la finale, c’est un spot incroyable. Les vagues sont très belles. Finir la saison là-bas, c’est vraiment génial. Je suis prête et impatiente !
Cela fait plusieurs années que j’y vais pour naviguer mais c’est seulement la deuxième année que nous disputons la dernière étape de Coupe du Monde là-bas. Du fait des conditions, l’épreuve est vraiment tournée sur les surfs, ce qui me correspond très bien. On nous annonce de grosses vagues mais on verra bien. La compétition promet en tout cas d’être intense et particulièrement disputée avec les Hawaïennes qui prennent également le départ de l’épreuve. Elles sont chez elles, sur le spot où elles s’entraînent toute l’année et sont redoutables !
Mais je n’ai pas trop d’appréhension, pour le moment je suis à la 6ème place du classement provisoire, un résultat moins bon que l’année dernière donc j’espère vraiment grappiller des places au classement, voire mieux si je navigue bien ! L’année dernière, j’avais battu Daida Moreno, alors j’espère réitérer cette année. »

L’Equipe de France engagée :

Homme :
Thomas Traversa (Neptune Club) – actuellement à la 6ème place du classement mondial provisoire

Femme :
Alice Arutkin (YC Boulonnais) – actuellement à la 6ème place du classement mondial provisoire



 

Ajouter aux favoris lien.