Coupe du Monde de Funboard : l'Equipe de France prête pour La Torche

Cet article a été rédigé par Havas SE, et posté le 19-10-2016

La Coupe du Monde de Funboard pose ses valises en France, du 22 au 30 octobre prochain, pour une étape qui s’annonce passionnante. C’est en Bretagne, au cœur du pays bigouden, sur le spot de la Torche que les riders vont pouvoir se défier, avec deux disciplines au programme : la Vague et le Slalom. L’Equipe de France, toujours présente au plus haut-niveau mondial, aura à cœur de briller sur ses terres, à l’image de Pierre Mortefon, à la bataille pour le titre Mondial en Slalom ou de Thomas Traversa en Vague, très en forme après sa 2nde place à Sylt au début du mois.

La Torche, spot mythique dans le paysage de la voile française, accueille de nouveau une épreuve internationale après son succès en 2014. Le public français et breton, grand amateur de voile, sera au rendez-vous pour soutenir les riders français et internationaux. Didier Flamme, Manager de l’Equipe de France de Funboard, nous parle de la Torche : « C’est toujours particulier La Torche ! C’est un site mythique dans l’histoire de Funboard ! En Slalom, ce sera la finale et Pierre peut encore jouer le titre. On espère que les conditions seront au rendez-vous pour que les Français aillent chercher un bon résultat, que ce soit sur l’étape ou au général. Concernant la pression de disputer une étape en France, c’est à double tranchant. Il y a la pression de bien faire devant le public et, d’un autre côté, cela est rassurant d’être à domicile. La pression aurait été plus forte si la finale avait eu lieu à l’étranger avec une météo capricieuse. Enfin côté Vague, Thomas est dans de super conditions, il est dans les meilleurs mondiaux. La Torche est un spot qu’il apprécie, et il a l’opportunité de conforter sa place sur le podium à l’issue de l’épreuve française. Alice, de son côté, peut également faire de bonnes choses, car elle reste au contact du top 3 mondial. »

Slalom : la course au titre de Champion du Monde
La Torche, dernière épreuve de la saison cette année en Slalom hommes, verra donc le sacre du Champion du Monde 2016.  Côté Equipe de France, les riders seront donc aux aguets, à commencer par Pierre Mortefon, Vice-Champion du Monde 2015 et 2ème au classement général provisoire, et Julien Quentel, très en forme sur la fin de saison, 4ème au ranking mondial. Pierre Mortefon peut encore viser le titre Mondial, mais pour cela, il doit terminer dans les trois premiers à La Torche et mettre quatre places entre lui et l’Italien Matteo Iachino. Le Narbonnais nous livre ses impressions avant le début de l’épreuve : « Je suis très heureux de disputer une épreuve en France, c’est très valorisant pour le monde du windsurf, mais aussi pour les compétiteurs. Enfin, je vais avoir ma famille, mes amis sur place, c’est donc forcément unboost supplémentaire. Concernant la lutte pour le titre mondial, je suis toujours dans la bataille mais je dois faire du mieux possible. Ce n’est pas la meilleure des positions, cependant c’est presque plus facile pour naviguer. Je dois me concentrer sur moi-même et ne pas le regarder naviguer. Nous compterons les points ensuite ! »

Julien Quentel, 4ème au classement général mondial, est de son côté déterminé à accrocher le podium mondial : « L’objectif est de terminer devant l’anglais (Ross williams -  le 3eme actuel au classement général provisoire) afin de pouvoir terminer sur la troisième place au classement général mondial ! Bien-sûr, si je fais un podium sur l’épreuve ce sera encore mieux. En tout cas, je suis vraiment content que la dernière étape de la Coupe du Monde PWA soit en France. J’espère que le public ainsi que les conditions météo seront au rendez-vous. C’est un plan d’eau compliqué, dès qu’il y a du vent, la mer est agitée et il faut donc s’adapter.  La France représente un marché important pour le windsurf, il est donc capital que l’on puisse bénéficier d’une étape sur nos terres.»

Du côté d’Antoine Albeau, Champion du Monde en titre et 5ème au classement mondial provisoire, l’objectif sera d’aller chercher un bon résultat : « Je m’aligne toujours dans l’objectif de gagner donc bien-sûr je vise la victoire sur l’épreuve ! Mais je n’ai pas grand-chose  à perdre, je vais donc y aller sans pression. Je m’aligne également en Vague avec l’envie de faire aussi bien qu’il y a deux ans. Niveau météo, le vent devrait être de la partie avec les différents anticyclones qui sont en ce moment sur l’Europe. »

Pour notre Marseillais, Cyril Moussilmani, 8eme au classement mondial provisoire, le but est de faire un bon résultat à La Torche : « Je n’ai pas d’enjeux au classement mondial mais je viens avec l’envie de faire une bonne performance. J’ai déjà navigué à La Torche, notamment lors de mes jeunes années de windsurf pendant les championnats de France et c’est un spot que j’apprécie. Le fait que l’étape soit en France ne rajoute pas de pression supplémentaire. Les fans en profitent pour nous voir, l’ambiance est cool donc c’est super sympa. » 

Enfin Cédric Bordes, 12eme au classement mondial provisoire, est déterminé à bien naviguer pour n’avoir aucun regret : « Les conditions météo vont être déterminantes ! Les conditions sont similaires à Sylt. J’ai d’ailleurs  fait trop d’erreurs en Allemagne, mais  je sais comment les corriger. Je n’ai plus d’objectif de résultat au classement général mais j’ai envie de bien finir surtout pour cette étape en France. C’est vraiment bien pour la dynamique de notre sport. Je suis  présent depuis hier, l’objectif est de naviguer en Vague pour le plaisir et aller aider d’autre mecs du team (notamment le français Thomas Traversa) pour qu’il fasse le meilleur résultat possible ! »

Vague : Thomas Traversa dans le top 3
Fort de sa deuxième place à Sylt en Allemagne, le Champion du Monde 2014 va avoir à cœur de continuer sur cette lancée pour l’avant dernière étape de Vague de la saison. Thomas Traversa est actuellement troisième au général provisoire à égalité de point avec le quatrième :  « J’espère faire un bon résultat, si je pouvais faire pareil qu’il y a deux ans cela serait parfait ! Après, je ne mets pas vraiment de pression, je vais essayer d’atteindre le quart de finale et de terminer dans les huit premiers. Le fait d’avoir une épreuve en France ne me met pas plus de pression, nous l’avons déjà toute l’année mais il y a forcément plus d’attente de la part des médias, du public ainsi que des windsurfeurs français. Le fait d’être dans son pays c’est plus agréable avec à nos côtés, la  famille et les amis. Enfin côté météo, les conditions peuvent être extrêmement changeantes mais c’est plus typé surf et cela me convient bien. »

Côté femmes, Alice Arutkin, 7e au classement général provisoire, revient de Sylt avec une 5e place encourageante en vue des deux dernières épreuves de la saison. Le podium est toujours envisageable.   « L’objectif reste évidemment de faire le mieux possible et pourquoi pas aller viser un podium pour l’étape en France.  L’épreuve de La Torche c’est une épreuve française donc il y a forcément plus de pression ! Lors de la dernière édition à La Torche nous n’avions pas couru, j’espère vraiment courir devant le public français cette année. Le spot est particulier car c’est plus des vagues de surf et nous ne rencontrons que deux fois dans la saison ce type de conditions : à La Torche ainsi qu’Hawaï (Hawaï est la prochaine et dernière épreuve de l’année en Vague). » 

Programme :
- Vague : Du 22 au 26 octobre
- Slalom : du 25 au 29 octobre

L’Equipe de France de Funboard engagée :

Vague
Hommes :
FRA - Thomas Traversa (Neptune Club) – actuellement à la 3ème place du classement mondial provisoire

Femmes :
FRA - Alice Arutkin (YC Boulonnais) – actuellement à la 7ème place du classement mondial provisoire

Slalom
FRA - Pierre Mortefon (CN Corbières) – actuellement à la 2e place du classement mondial provisoire
FRA - Julien Quentel (CW Adventures) – actuellement à la 4e place du classement mondial provisoire
FRA - Antoine Albeau (WC Couardais) – actuellement à la 5e place du classement mondial provisoire
FRA - Cyril Moussilmani (La Pelle – Marseille) – actuellement à la 8e place du classement mondial provisoire
FRA - Cédric Bordes (CN Marignanais) – actuellement à la 12e place du classement mondial provisoire

 

 

Ajouter aux favoris lien.