Coupe du Monde de Funboard : Pierre Mortefon Vice-Champion du Monde 2016 en Slalom

Cet article a été rédigé par Havas SE, et posté le 29-10-2016

Carter / Pwaworldtour.com

L’épreuve finale de la Coupe du Monde de Funboard Slalom, qui se déroulait en Bretagne, sur le spot de la Torche, s’est achevée aujourd’hui sans course officielle. L’Italien Matteo Iachino, en tête avant l’épreuve, est donc sacré Champion du Monde. De son côté, l’Equipe de France fait, cette année encore, un carton plein avec le titre de Vice-Champion du Monde de Pierre Mortefon, mais également avec les places dans le top 5 mondial de Julien Quentel et Antoine Albeau, respectivement 4ème et 5ème.

Pour la troisième année consécutive la Professional Windsurfer Association (PWA) avait posé ses valises en France pour une étape de Coupe du Monde. Sur le célèbre spot de La Torche, en plein cœur du pays bigouden, les riders n’ont malheureusement pas pu disputer leur épreuve finale, faute de conditions. Didier Flamme, Manager de l’Equipe de France, dresse le bilan de la saison : «Je suis quand même un peu déçu qu’il n’y ait pas eu de course à La Torche, ni en slalom, ni en vague. Pour les coureurs c’est assez frustrant, surtout que Pierre et Julien avait un coup à jouer. Mais c’est la loi de notre sport. La saison a  de toute façon été difficile au niveau des conditions climatiques. Pierre de son côté a superbement géré son année, c’est un beau titre de Vice-Champion du Monde et cela prouve que la relève est bien là. L’objectif pour l’Equipe de France était le podium, objectif donc rempli ! Maintenant, nous sommes d’ores et déjà tournés vers la préparation de la saison 2017 avec des actions à mener avec l’Equipe de France dès le mois de mars. Avant cela, je souhaite un repos bien mérité aux coureurs. »

Slalom : Pierre Mortefon, Vice-Champion du Monde
L’Audois Pierre Mortefon prend, pour la seconde année consécutive, le titre de Vice-Champion du Monde à la suite d’une saison 2016 de très haut niveau. Leader en début de saison, Pierre a livré une belle bataille sur l’eau face à l’Italien Matteo Iachino. Deuxième avant l’épreuve finale de La Torche, Pierre était toujours en lice pour le titre mondial. Faute de vent, la bataille entre lui et l’Italien n’a pas eu lieu, laissant le classement mondial tel quel. « C’est encore une très belle année, même s’il y a un peu de déception sur cette fin de saison. J’aurai aimé avoir la possibilité d’aller défendre mes chances ici, peut-être que Matteo aurait eu à l’avantage, peut-être que non, mais j’aurai aimé avoir la chance de disputer cette dernière bagarre. Matteo a remporté la dernière à Sylt et c’est cela qui a fait la différence. Après quand je regarde l’année complète, je suis super content : une victoire, trois podiums, c’est très bien surtout dans cette saison qui n’a pas été facile. Cela fait trois ans que je suis sur le podium, ce n’est pas rien ! C’est bien de confirmer, de montrer qu’on peut être au top plusieurs années de suite. Il y a aussi des choses sur lesquelles je dois encore travailler et puis l’expérience compte beaucoup, il faut apprendre à faire la course en tête. J’ai besoin de couper maintenant avant de me préparer pour la saison prochaine. Peut-être que la saison prochaine sera la bonne. »

Julien Quentel, quatrième avant de débuter l’épreuve finale à La Torche, pouvait encore passer devant l’Anglais Ross Williams, qui le devançait au classement, pour espérer monter sur le podium. Même si le Guadeloupéen n’a pas pu défendre ses chances, il reste sur une impression positive : « Je suis très content de ce résultat ! Cette année j’ai changé de matériel, cela faisait 12 ans que j’étais avec la même marque, donc je ne savais pas si je serais performant tout de suite. Finalement, j’ai été très régulier tout au long de la saison, je suis même remonté sur le podium d’une étape à Sylt. Mais je termine un peu frustré car j’aurai pu jouer le podium mondial. J’aurai aimé tenter de me battre cette semaine, mais bon cela fait partie du jeu. Maintenant, je ne retiens que toutes les choses positives de cette saison ! Et je pense déjà à l’année prochaine, je vais récupérer mon nouveau matériel dès la fin d’année, je vais donc pouvoir faire une bonne préparation. »

L’homme aux 23 titres de Champion du Monde, Antoine Albeau, n’a de son côté pas réitéré son exploit et termine à la 5ème place mondiale, un résultat bien loin de satisfaire le Rétais. « Ce n’est pas une très bonne saison pour moi, je n’ai pas bien commencé et je n’ai pas bien fini. J’étais moins performant clairement, surtout au niveau de la vitesse et je suis passé à côté de certaines épreuves. Cette saison, il fallait vraiment être très régulier pour monter sur podium. Mais j’ai toujours l’envie de gagner, depuis 2004 j’ai toujours été sur le podium mondial ! Je suis déjà tourné sur 2017, j’ai d’ailleurs déjà commencé à me préparer pour la prochaine saison. »

De son côté Cyril Moussilmani, Vice-Champion du Monde en 2014, a vécu une saison 2016 en dent de scie ne lui permettant pas de s’immiscer dans le top 5 mondial. Il termine à la 8ème place au classement général. « C’est un peu frustrant de terminer sur une épreuve où on ne court pas. La saison n’a pas été facile, nous n’avons pas eu des épreuves très ventées. J’ai été un peu irrégulier, avec des bonnes performances et d’autres moins bonnes. Il y a forcément un peu de déception car je m’aligne toujours dans l’optique d’un podium. Maintenant repos pour la fin de l’année, pour bien repartir l’année prochaine. »

Enfin Cédric Bordes, 5ème l’an dernier, prend cette année la 12ème place  au classement mondial : « C’est une saison longue comme chaque année, je ne suis donc pas mécontent que cela se termine. On a eu des bonnes conditions tout au long de l’année, des épreuves ventées, d’autres moins. J’ai fait de bonnes choses même si j’ai fait pas mal d’erreurs sur l’épreuve de Sylt, des erreurs parce-que j’étais trop attentiste, ce qui m’a fait perdre quelques places au classement mondial. La France a montré tout son savoir-faire avec des coureurs aux avant-postes, et des plus jeunes qui poussent derrière, c’est une excellente chose. La saison prochaine ne commence qu’en avril mais en réalité cela vient très vite, il faut préparer le nouveau matériel et s’entraîner, je reste donc bien concentré. »

Les résultats au classement mondial :
1er – ITA – Matteo Iachino
2ème – FRA - Pierre Mortefon (CN Corbières)
3ème – ANG – Ross Williams
4ème - FRA - Julien Quentel (CW Adventures)
5ème – FRA - Antoine Albeau (WC Couardais)

8ème – FRA - Cyril Moussilmani (La Pelle – Marseille)

11ème – Pascal Toselli (CN Marignanais)
12ème – Cédric Bordes (CN Marignanais)

 

Ajouter aux favoris lien.

Poster un commentaire