Direction la Mer du Nord à Hvide Sand (Danemark) pour la Coupe du Monde de funboard slalom

Cet article a été rédigé par Havas SE, et posté le 02-09-2016

Les hommes et les femmes de l’Equipe de France de Funboard slalom mettent le cap sur le Danemark, dans la ville portuaire d’Hvide Sand pour une étape de Coupe du Monde qui s’annonce décisive. L’épreuve commencera pour les hommes comme pour les femmes, dès dimanche 4, pour trouver son épilogue le vendredi 9 septembre. Dans les remous de la Mer du Nord, les slalomeurs français devront donner le meilleur d’eux-mêmes pour truster les places d’honneur à mi-saison. Chez les femmes, les Françaises seront déterminées pour l’ultime épreuve de la saison qui sacrera la meilleure slalomeuse du monde.

Les hommes et les femmes de l’Equipe de France de Funboard slalom mettent le cap sur le Danemark, dans la ville portuaire d’Hvide Sand pour une étape de Coupe du Monde qui s’annonce décisive. L’épreuve commencera pour les hommes comme pour les femmes, dès dimanche 4, pour trouver son épilogue le vendredi 9 septembre. Dans les remous de la Mer du Nord, les slalomeurs français devront donner le meilleur d’eux-mêmes pour truster les places d’honneur à mi-saison. Chez les femmes, les Françaises seront déterminées pour l’ultime épreuve de la saison qui sacrera la meilleure slalomeuse du monde.

Le Danemark, terre promise des windsurfers et riders internationaux avec déjà une épreuve du circuit de Coupe du Monde Vague, accueille pour la première fois une épreuve de slalom. Les meilleurs riders de la planète ont donc rendez-vous dans la ville d’Hvide Sand pour disputer cette étape de Coupe du Monde sur un plan d’eau intérieur.Didier Flamme, Manager de l’Equipe de France, a confiance en les Français et Françaises qui ont mis toutes les chances de leur côté pour préparer cette nouvelle échéance : « C’est une étape sur un nouveau site pour le PWA World Tour, il y aura donc un peu d’incertitude. Mais toute l’équipe de France est arrivée très tôt pour préparer au mieux cette nouvelle épreuve et s’acclimater aux conditions, conditions qui devraient être au rendez-vous avec du vent sur ce plan d’eau intérieur. Du côté des hommes, les discards peuvent redistribuer les cartes mais nos Français sont déjà positionnés aux avant-postes. Chez les femmes, c’est le titre qui est en jeu ! Delphine et Marion sont prêtes à tout donner.»

Chez les femmes
Du côté des femmes, l’épreuve d’Hvide Sand, deuxième de la saison après celle en Corée du Sud au mois de mai, est celle qui décidera des grands vainqueurs de l’année. La bataille promet donc d’être au rendez-vous avec la course à la victoire, décisive dans cette dernière ligne droite avant le sacre. Les Françaises, Delphine Cousin et Marion Mortefon sont donc prêtes à en découdre sur l’eau face aux meilleurs windsurfeuses de la planète. Delphine Cousin, double Championne du Monde en 2013 et 2014 et Vice-Championne du Monde en 2015, occupe la troisième place du classement mondial provisoire après l’étape en Corée du Sud. De son côté, Marion Mortefon, nouvelle en Equipe France cette année, aura à cœur de bien réussir cette seconde étape de Coupe du Monde, après une première épreuve un peu timide en Corée du Sud en mai dernier (15e).

Chez les hommes
Du côté des garçons, l’étape de Coupe du Monde de Danemark est la quatrième de la saison après la Corée du Sud, Costa Brava et Fuerteventura. Au jeu du classement, c’est toujours le Français Pierre Mortefon qui occupe la tête du général mondial provisoire. Sur place depuis mardi, le Narbonnais prend la température dans les eaux du Danemark : « Les conditions nous annoncent une étape intéressante, avec à la fois du vent fort et du vent varié.  En plus, c’est sympa d’avoir une nouvelle épreuve au calendrier PWA. Pour ma part, je dois continuer sur ma lancée du début de saison, je n’ai pas fait de mauvaises étapes donc tout va bien même si les discards * à la fin de l’épreuve d’Hvide Sand pourraient chambouler le le ranking. « 

Antoine Albeau, avec ses 23 titres de Champions du Monde, et fort de sa victoire lors de la dernière étape du circuit à Fuerteventura le mois dernier, aura à cœur de continuer sur sa lancée. Actuellement 5ème au classement général, le Français pourrait remonter au général à la faveur d’une bonne performance dans la mer du Nord : « J’ai déjà navigué là-bas il y a trois ans pour une longue distance, les conditions avaient été assez bonnes. Maintenant personne ne connaît très bien le spot, ce sera un peu la surprise, en plus c’est un plan d’eau intérieur donc assez spécifique. De mon côté, l’objectif est de faire le meilleur résultat possible. J’ai à cœur d’aller chercher un autre titre mondial. »

Julien Quentel, Cyril Moussilmani et Cédric Bordes seront eux aussi alignés sur cette troisième étape de Coupe du Monde. Respectivement 7ème, 8ème et 12ème, les trois membres de l’Equipe de France savent que les cartes pourraient être redistribuées avec la comptabilisation d’une discard. Ils sont donc déterminés à réussir leur épreuve dans les eaux de la Mer du Nord. Le Marseillais Cyril est d'ailleurs ravi de disputer une nouvelle étape du PWA World Tour : « Je suis très content d’aller au Danemark, après un petit break d’un mois après l’épreuve très physique en Espagne. Hvide Sand est une nouvelle épreuve, je n’y ai jamais été, j’ai donc vraiment hâte de voir à quoi ressemble le spot. J’espère qu’on aura de bonnes conditions. Tous les voyants sont au vert de mon côté, je suis en forme et j’ai envie d’en découdre sur l’eau »

A noter chez les hommes également, l’excellente performance du Français Pascal Toselli, qui occupe pour le moment la 4ème place du classement mondial provisoire. Blessé à l’épaule lors de la dernière étape, il ne sera pas aligné sur l’épreuve mais retrouvera le chemin de la compétition pour l’étape de Sylt en Allemagne fin septembre.

 

Ajouter aux favoris lien.