Les rating Dériveurs et Quillards Voile Légère à partir de 2016

Cet article a été rédigé par Rémi Perrin : Président Commission Technique Dériveur, et posté le 28-01-2016

Politique d'établissement des rating, une table par « paliers » :

En fonction de l'objectif fixé, l'établissement des rating vise à respecter une volonté d'équité pour ne pas privilégier un certain type de bateau ou un groupe particulier.
Les rating sont une des composantes du système Intersérie, un objectif de transparence et de simplification a été fixé afin de faciliter la compréhension et l'accès à ce type de régates, en particulier à travers l'utilisation d'une table par « paliers ».

Objectif :

Les rating Dériveurs et Quillards Voile Légère ont pour objectif de permettre à des bateaux de conceptions différentes, de naviguer ensemble, à l'occasion de régates intersérie.

L'objectif visé est d'établir, autant que faire se peut, une forme d'équité via un système de compensation des temps ou des distances de parcours.

Cette compensation n'a pas vocation à être parfaite pour chacune des conditions de navigation potentiellement rencontrée.

La pertinence des classements réalisés à l'aide de ce système sera d'autant plus grande que plusieurs courses auront été disputées dans des conditions météorologiques variées.

Les rating sont nationaux et basés sur les conditions de navigation rencontrées globalement en France métropolitaine et dans les DROM COM, ainsi que sur les parcours définis dans les « Instructions de Course Type ».

Les rating FFVoile sont destinés à être utilisés sur le territoire français lors des régates intersérie en temps compensés : IND, INQ;

Dans le cas où un organisateur souhaiterait créer des groupes à l'occasion d'une régate intersérie à forte participation, ils doivent être créés sur la base des rating et groupes de vitesse : Kids Light, Light, Medium, Fast.

Politique d'établissement des rating, une table par « paliers » :

En fonction de l'objectif fixé, l'établissement des rating vise à respecter une volonté d'équité pour ne pas privilégier un certain type de bateau ou un groupe particulier.

Il n'a pas pour but, comme ce fut le cas autrefois avec certaines jauges, d’orienter les conceptions architecturales vers une tendance particulière, ni de pénaliser ou modérer certains développements.

L'intersérie a pour but de permettre à chaque membre de Club de pouvoir régater avec le matériel que son Club met simplement à sa disposition, et cela quel qu’il soit. L’intersérie permet aussi à chacun de choisir le bateau le mieux adapté à ses critères personnels et d’être toujours accueilli pour régater.

Les rating ne doivent donc pas influencer le processus de sélection de support par les régatiers.

Un rating peut être établi pour les bateaux de série ou de construction amateur. Seules les configurations standards définies par le constructeur, la jauge, voire les plans sont pris en compte.

Les rating sont une des composantes du système Intersérie, un objectif de transparence et de simplification a été fixé afin de faciliter la compréhension et l'accès à ce type de régates, en particulier à travers l'utilisation d'une table par « paliers ».

Dans la table de rating dériveurs (de 550 à 1700) un point de rating représente 1/1000eme, soit 3 secondes par heure de course.

Les performances relatives des bateaux de conception différente sont variables en fonction des conditions météo et de navigation rencontrées. Des variations de +/- 8 à 10% sont fréquentes, soit +/- 80 à 100 pts de rating, soit +/- 4 à 5 minutes par heure de course.

La performance moyenne potentielle, d'un bateau est donc représentée par son rating  +/- 8 à 10%.

Face à de telles variations, la notion même de définition d'un rating au point près, n'aurait pas de sens.

Des « paliers » d'environ 1 à 1,5% (soit : 10pts=30s, 20pts=1mn, 25pts=1mn 15s par heure de course en fonction du groupe de vitesse), ont donc été créés afin de regrouper les bateaux qui ont les mêmes performances moyennes.

Ces « paliers » de vitesse permettent ainsi à chaque régatier, sur l'eau, d'avoir des références visuelles, en temps réel, de son placement dans la régate.

Cela permet de repréciser si besoin que la régate en Intersérie est principalement une course de vitesse.

Processus d'établissement des rating :

L'établissement des rating est de la responsabilité du Département Voile Légère et des Présidents des Commissions Techniques.

Pour les bateaux existants, si des modifications importantes de conception ou de performances observées justifient une révision des rating, ceux-ci seront révisés à la fin de chaque saison, en décembre.

La table FFVoile est alors mise à jour avant la fin d'année pour application au cours de la saison de l'année suivante.

Les rating ne sont pas modifiés au cours d'une saison.

Pour les nouveaux bateaux, ou les bateaux qui n'ont pas de rating et désirent courir, un rating sera défini en cours de saison sur simple demande au Département Voile Légère de la FFVoile.

Le délai d'établissement est d'environ un mois, délai nécessaire à la collecte d'informations et de traitement pour mettre à jour la table fédérale.

Le demandeur devra fournir les données techniques nécessaires à l'établissement du rating.

Méthode d'établissement des rating :

Pour les nouveaux bateaux, les rating sont établis à partir des caractéristiques techniques par comparaison avec le parc existant.
Le constructeur peut bien entendu, fournir des informations sur les performances du bateau (VPP, ou mesures) propres à contribuer à l'établissement du rating.

Pour les bateaux existants quatre méthodes complémentaires sont utilisées :

  1. Le retour des résultats de régate, pour autant que ces données soient statistiquement significatives.
  2. Les mesures de VMG effectuées par les systèmes de tracking sur les grandes régates où courent plusieurs séries (SAP, Sailracer ... ).
  3. Les informations de performances collectées auprès des pôles France.
  4. L'examen des caractéristiques techniques, en particulier dans le cas des jauges qui évoluent.

En outre, tout pratiquant ou classe disposant d'informations factuelles propre à améliorer les valeurs peut les faire parvenir au Département Voile Légère, pour une éventuelle mise à jour, en fin d'année.

Etant donné le nombre important de bateaux dont certains naviguent très peu, la table est architecturée autours d'un certain nombre de « bateaux références » pour lesquels un nombre significatif de données sont disponibles (séries populaires ou haut niveau - exemple : Laser Radial et Standard, 420, 470, 505, Finn, etc….). Les autres bateaux moins nombreux sont ajustés dans la table par comparaison de performances/résultats vis à vis des bateaux références.

 

Jean Pierre Churet : Vice-Président en charge de la Voile légère
Henri Giraud : Responsable Département Voile Légère
Rémi Perrin : Président Commission Dériveurs
Michel La Clavière : Président Commission Quillards Voile Légère

 

 

Ajouter aux favoris lien.