La voile : un sport - un loisir - un loisir sportif

Trop souvent, une opposition apparaît entre les mots sports et loisirs en voile. Or paradoxalement la voile est un sport qui se pratique dans le cadre de nos loisirs. Alors pourquoi cette différence ? Quelques éléments de réflexion pour une nouvelle approche ...

Le mot sport, en voile notamment, est souvent ou trop souvent lié à la notion de compétition avec un formalisme fort.

Or, dès que vous mettez le pied sur un bateau c'est pour une activité sportive où différents plaisirs sont recherchés : exploration de nouveaux horizons, recherche de sensations, de performances.

Quelque soit l'objectif poursuivi, il y a une dépense physique et un investissement comme dans tout les sports.

Si diverses enquêtes montrent qu'il y a plus de 3 millions de pratiquants voile en France, tous ne naviguent pas toutes les semaines, tous ne vivent pas la voile comme une activité sportive à l'image d'un footing, une randonnée en vélo ou à pieds, un tennis, un golf, ... Or toutes ces activités sont des activités de loisirs et sportives à part entière. Nous n'avons pas parlé de compétition !

En voile, la notion de compétition est trop souvent vécu comme négative, avec des carcans,...

Mais avant de partir sur des compétitions, pratiquer le sport voile doit être un objectif en soit.

Et la demande est présente quand on voit l'engouement pour le sport, toujours présent, quelque soit la tranche d'âge et notamment les 25 - 40 ans.

Les clubs doivent réfléchir à des formules où les adhérents peuvent venir naviguer sur des tranches horaires prédéfinies avec le plaisir de se retrouver entre amis pour des moments de plaisirs sportifs, d'easy-sailing autour d'animations diverses : course poursuite, run, duel, ... à partir des bateaux des particuliers ou des flottes collectives présentes dans les clubs et qui souvent ne naviguent pas le WE autour du concept d'éco-sailing.

Les adhérents, les particuliers doivent penser la voile comme un sport et demander ce type d'animation dans leur club.

Et quid de la régate ? Elle intéressera les mordus et les passionnés, elle pourra se faire localement dans un esprit moins contraint, le easy-racing, que les grosses régates de Ligue souvent sélectives à un championnat et où les exigences sont fortes.

Tout le monde a beaucoup à gagner dans cette nouvelle approche : 

  • le particuliers qui va venir toutes les semaines s'amuser, se dépenser physiquement, rerouver des amis, naviguer en tribu, ...
  • le club pour une vraie vie de club, une pratique sportive, des animations autour d'une dynamique à construire autour d'un modéle économique positif,
  • les permanents, les professionnels qui à travers l'encadrement ou le développement de ce genre d'activité vont diversifier et valoriser leur pratique, leur enseignement au-delà des traditionnelles et nombreuses séances d'initiation et de découverte qu'ils sont amenés à encadrer.

 

 

 

 

Ajouter aux favoris lien.

Poster un commentaire

Les commentaires sont fermés pour cet article