Les formats de Course pour l'ensemble des Championnats de France Minimes et Espoirs en 2017

Cet article a été rédigé par Département Voile Légère, et posté le 10-01-2017

Les formats de course sur le Championnat de France Minimes en Flotte Collective 2016 ont connu un grand succès tant auprès de nos jeunes coureurs, des entraîneurs, du public et des supporters que des médias.

Pour 2017, ces formats de course seront appliqués sur l’ensemble des Championnats de France Minimes, Espoirs Solitaire Équipage, Glisse et Extrême Glisse.

Alors ces formats, c’est quoi ?

Jours 1 à 4

Qualification avec brassages

Pour chaque titre, sur 5 jours de course, 4 sont utilisés pour courir des qualifications avec brassages entre plusieurs groupes de coureurs ou équipages. Le nombre de groupe sera déterminé par le nombre total de coureurs inscrits. Les brassages sont effectués en mélangeant les filles et les garçons.

Jour 5

Demi-finale et finale

Le cinquième jour, les 8 premiers coureurs ou équipages pour chaque titre validé, fille et/ou garçon et/ou mixte, concourent pour la demi-finale et la finale.

Dès lors pour ces demi-finalistes et finalistes les compteurs sont remis à zéro.

La demi-finale : c’est une première course.
A son issue, les 4 derniers coureurs ou équipages du classement de cette course prennent les places de 5 à 8 au Championnat de France.
Les 4 premiers coureurs ou équipages issus du classement de la demi-finale accèdent à la finale.

La finale : c’est l’ultime course
L’ordre d’arrivée de cette ultime course détermine la ou le coureur ou l’équipage Champion(ne) de France puis les places de 2 à 4.

Si les courses de demi-finale et/ou finale ne pouvaient être courues, les titres seraient décernés à partir du classement arrêté avant la ou les courses non courues.

Que se passe-t-il pendant ce temps pour les coureurs et équipages non qualifiés pour la phase finale (demi-finale, finale) :

Le jour de la phase finale, sera organisé pour les coureurs non qualifiés une course pour chaque groupe qui sera ajoutée à leur classement général déterminant les places de 9 à …..

Nota : Il est précisé que la course de longue distance sera maintenue au programme pour les séries pour lesquelles il est possible de la courir (si les conditions s’y prêtent). Cette course permettra d’intégrer dans le dispositif de qualification une course d’intensité et de stratégie différente. 

Quelles sont les vertus de ce format ?

Sur le plan sportif, les coureurs et équipages doivent se préparer à deux types de compétition. Tout d’abord se préparer à donner le meilleur d’eux-mêmes pour se sélectionner dans les 8 premiers du classement général pour atteindre les demi-finales, puis donner le meilleur d’eux-mêmes pour se sélectionner en finale et se « transcender » pour « gagner » la course ultime s’ils veulent être Championnes ou Champions de France. La notion de « gagne » à la dernière course devient incontestablement incontournable dans ce type de format.

Sur le plan de la formation, nous gardons l’avantage de mixer les flottes filles et garçons (lorsque les supports le permettent) pendant les qualifications. Cela permet de garder la dynamique chez les unes et les autres.

Par contre le titre (minima atteint) fille, garçon se jouera entre les 8 meilleures filles ou équipages féminins et 8 meilleurs garçons ou équipage garçons (ou mixte parfois) ou les 8 meilleurs équipages garçons et filles et 8 meilleurs équipages mixtes dans le cas du SL16 par exemple.

Sur le plan de la communication externe, de la compréhension de notre sport et de l’intérêt que pourraient avoir les média à reporter ces demi-finales et finales, la démonstration n’est pas à faire.

Les journalistes présents pour les phases finales au Minimes Flotte Collective 2016 ne s’y sont pas trompés, c’est clair comme de l’eau de roche :

On comprend tout de suite que sur la ligne d’arrivée de la course de demi-finale les 5ème, 6ème, 7ème et 8ème coureurs ou équipages à franchir la ligne seront classés dans cet ordre au classement général du Championnat de France.

Que le suspense se resserre autour des 4 premiers de cette course qualifiés pour la finale. Enfin, qu’à l’arrivée de la course de finale, la première ou le premier coureur ou équipage à franchir la ligne d’arrivée sera la ou le Champion de France.

Sans compter que le temps de course des demi-finales et finales d’environ 15 minutes et les types de parcours dont les marques très proches les unes des autres assurent dynamisme par les manœuvres et transitions, sont forts bien adaptés à la télévisuallisation. Pour finir la multiplication des bords directs facilite la compréhension de l’ordre de la course pour un public curieux, intéressé, mais néanmoins non averti.

 

Ajouter aux favoris lien.