Départ au lièvre

Cet article a été rédigé par Christian Silvestre, et posté le 20-01-2017

Le départ d'une régate est toujours un moment fort avec la fréquence cardiaque qui augmente même par vent faible. Un type de départ peut être utilisée pour limiter les rappels généraux et/ou individuels : le départ au lièvre. Très prisé des 505, la classe vous propose un petit mode d'emploi mis à jour suite à une première parution il y a quelques temps déjà !

Le départ au lièvre permet d’assurer le départ d’une flotte, quel que soit le nombre de bateaux engagés. 

C’est une préconisation de la 505 Class internationale dont les grands évènements se déroulent, championnats d’Europe et du monde, selon cette technique.

Elle nécessite la désignation d’un bateau "Lièvre" et la mise à disposition de deux bateaux à moteur désignés sous le nom "d’Ouvreur" et de "Protecteur".

Le "Lièvre" s’élance bâbord amures 10 à 15 secondes avant le signal de départ en laissant la bouée de dégagement à bâbord, il est suivi de très près par "l’Ouvreur" et est escorté sur son tribord avant par le "Protecteur".

Après le signal de départ, les concurrents peuvent alors franchir la ligne tribord amures, au fur et à mesure de son ouverture, entre la bouée de dégagement devenue la bouée de départ qu’ils laissent à bâbord et l’arrière de "l’Ouvreur" qu’ils laissent à tribord. ...

Lire la suite en téléchargeant le document

 

Ajouter aux favoris lien.