Règles de course à la voile 2017-2020 : Qu’est-ce qui change ?

Cet article a été rédigé par Service communication FFVoile, et posté le 24-01-2017

Samedi 21 janvier dernier à Paris, la Fédération Française de Voile a réuni 460 arbitres pour une journée de présentation des nouvelles règles de course à la voile 2017-2020. Ce rassemblement quadriennal a notamment permis à la Commission Centrale d’Arbitrage de présenter les évolutions applicables dès cette année. Corinne Aulnette, Responsable de la Commission Centrale d’Arbitrage et juge internationale, nous explique les grandes évolutions qui vont désormais concerner tous les régatiers.

Dans cette nouvelle édition des règles de course à la voile 2017-2020, comptabilise-t-on beaucoup de changements ?

« En termes de nombre de changements, oui, ils sont assez nombreux, mais pas d’inquiétude cependant, le tribord reste prioritaire… Par rapport à l’édition précédente, nous pouvons classer les changements en trois catégories :

  • Les nouveautés
  • Les réécritures de règles pour les rendre plus aisément compréhensibles
  • Les intégrations des bonnes pratiques, jusqu’alors uniquement utilisées dans les instructions de course de bon nombre de nos compétitions 

 Les curieux et férus de règles peuvent d’ailleurs télécharger un document reprenant l’intégralité des modifications sur le site internet de la Fédération, rubrique arbitrage. » 

Quelles sont les principales nouveautés ?

« Si nous nous plaçons en tant que régatier, il y a en fait assez peu de changements dans ce que nous appelons « les règles de route », qui régissent les priorités entre les bateaux. Néanmoins, l’une d’elles concerne le contournement des bouées, et là, le changement n’est pas neutre : en effet, la règle 18.3 qui régit les virements de bord dans la zone des trois longueurs autour de la bouée est modifiée et désormais, elle s’applique uniquement lorsque les bouées sont à laisser à bâbord (ce qui n’était pas le cas avant). Je conseille donc aux régatiers de bien lire attentivement toute cette règle 18, qui est assez ardue !  

 Autre évolution, celle-ci dans le préambule de ce même chapitre 2 : dorénavant, un bateau qui causerait un dommage sérieux à un autre bateau peut être pénalisé mêmes’il n’est pas en course (avant son départ ou après avoir fini la course).

 Enfin, nous avons une nouvelle définition, celle de l’accompagnateur (parent, entraîneur, etc…), qui de fait est dorénavant soumis aux règles de course. Cet ajoutpermettra de réguler certains débordements, c’est selon nous plutôt une avancée. »

 La FFVoile vient d’obtenir la délégation du kiteboard, cela impacte t’il les règles de course à la voile ?

« Depuis que notre Fédération internationale (World Sailing) a accueilli cette discipline, les règles de course à la voile ont toujours eu un chapitre dédié aux règles des compétitions de kiteboard (Chapitre F). Ce n’est donc pas une nouveauté puisqu’au niveau international le kiteboard a toujours été considéré comme une discipline de la voile. Les arbitres de notre Fédération sont formés pour encadrer tous les types de pratique. Le kiteboard ne fait pas exception à cette règle. »

 Enfin, comment un licencié peut se procurer les règles de course à la voile nouvelle édition ?

« Il doit se rapprocher de son club. Ces derniers peuvent les commander directement via le site internet de la FFVoile sur la rubrique boutique club (espace réservé aux structures affiliées à la FFVoile). Parallèlement, le livre des règles de course à la voile 2017-2020 sera prochainement disponible pour chaque licencié dans « l’espace licencié ». Une information sera faite dès que cela aura été mis en place. »

 

 

Ajouter aux favoris lien.