Un mondial Dart 18 au pays du sourire

Cet article a été rédigé par BILLARD Olivier, et posté le 27-02-2019

mark stones - Départ manche 2

Quand on nous a annoncé Pattaya comme site du prochain mondial, l’enthousiasme n’était pas vraiment au rendez-vous. Pattaya avait dans notre imaginaire une réputation sulfureuse.
Grosse erreur ! Cela a bien changé et le site retenu du Royal Varuna Yacht Club était tout simplement extraordinaire.

Un club à l’anglaise avec un gazon qui va jusqu’à la plage, une piscine, une terrasse avec restauration et bar (Dart oblige !).

Quant aux conditions, soleil chaud (35°), mer chaude (25°), vent thermique qui se lève pour midi et permet d’avoir la première manche dans du 10-12 knts et la seconde dans du 15 knts ou plus. Bref, tous les ingrédients étaient réunis pour passer une semaine de rêve.

Cette promesse d’épreuve exceptionnelle a permis de regrouper 52 Darts de 13 pays différents (GBR, FRA, GER, BEL, POR, ITA, IRL, THA, GHA, AUS, CAN, AUT, FIJ). Avec 2 containers, les anglais représentaient le gros de la flotte devant les 10 ressortissants français. Avec 8 barreurs ayant déjà été présents sur un podium de mondial par le passé, les places d’honneurs allaient être très disputées.

Dès le début les champions du monde 2017 (Roberts) ont montré leurs intentions en gagnant les 2 premières manches suivis d’un Gareth Owen qui jouait à domicile. Les espoirs français se sont appuyés sur Hervé le Maux qui a longtemps occupé la 3ème marche. Hervé qui devra quitter ce podium pour une place de 4 après une manche d’abandon sur problème de haubans et une dernière journée un peu en retrait quand Dan Norman (3 fois champion du monde) gagne la dernière manche et lui souffle cette place d’un point ! On a donc un podium exclusivement anglais avec Dave Roberts qui empoche son second titre devant Gareth Owen et Dan Norman. Derrière Hervé le Maux, les inoxydables Wibaux et le duo Betsch/Monod se sont battus toute la semaine en s’échangeant les places de 6 et 7 au fil des jours pour finir dans cet ordre.

Avec 3 bateaux français dans les 7 premières places, les résultats sont en progression par rapport au précédent mondial au lac de Côme.

Accéder aux résultats des Français : Afficher

Les autres équipages sont aussi en progression : Chauvet/De Vriendt 15, Billard/Billard 20, Bernuchon/Léauté 21, Dauvergne/Dauvergne 25, Berlendis/Berlendis 34, Moreau/Moreau 38, Guénon (en solo) 48 Le premier équipage thaïlandais qui découvrait le Dart en régate n’a pas démérité avec sa 11ème place et le premier équipage jeune (GBR) est 14ème.

Maintenant il ne reste plus qu’à attendre le retour du container pour lancer la saison française avec l’Eurocat et un très prometteur Européen couplé avec le championnat de France à Cavalaire pendant le pont de l’ascension.

Prévision du prochain mondial à la Rochelle en 2020.

 

Ajouter aux favoris lien.