LE WING SURF intègre les activités des clubs de la FFVoile

Cet article a été rédigé par Département Compétition & Performance - Didier Flamme CTN, et posté le 10-02-2020

Le «Wing Surf», ou «Wing Foil» ou encore «Winging» est un nouveau sport de glisse qui combine les disciplines du windsurf, du kiteboard ainsi que du foil, avec un seul gréement: une aile gonflable et compacte.

QU’EST CE QUE LE WING SURF ?

Le «Wing Surf», ou «Wing Foil» ou encore «Winging» est un nouveau sport de glisse qui combine les disciplines du windsurf, du kiteboard ainsi que du foil, avec un seul gréement : une aile gonflable et compacte.

Grâce à cette aile qui offre suffisamment de puissance, de vitesse et de portance, le principe de base est de pouvoir foiler au-dessus de l’eau dans du vent très léger.

Le Wing Surf est un sport de glisse complémentaire qui permet de s’amuser et également de faire découvrir l’élément «vent» aux amateurs de sports nautiques n’ayant jamais fait de windsurf ou de kiteboard, ni même vécu une quelconque expérience dans les vagues.

C’est une nouvelle manière de glisser sur l’eau.

Lancé sur le mar­ché au début de l’été 2019, il fait déjà l’engoue­ment du public ! Importée d’Hawaii, cette discipline mélange intelligemment windsurf et kiteboard. Debout sur une planche compacte équipée d’un hydrofoil, on foile au-dessus de l’eau en se faisant tracter par une aile très légère à la structure gonflable.

Ce nouveau sport de glisse est simple, accessible à tous et peut être décliné sur de nombreux supports, sur l’eau sur un stand up paddle ou une planche spécifique. 

Cette nouvelle discipline de Glisse intègre la vie des clubs de la FFVoile. Afin de répondre aux attentes des organisateurs d’épreuves sportives en WING en matière de couverture assurance, pour la gestion des classements, la liaison avec FREG, la Fédération Française de Voile a Intégré dans son contrat d’assurance cette pratique, permettant de couvrir l’ensemble des licenciés de la FFVoile pour cette activité,

Pour les organisateurs de compétitions, un code bateau spécifique WING a été créé pour permettre l’inscription des épreuves dans le calendrier sportif FFVoile et des classements spécifiques,

 LES ORIGINES

Les origines du Wing remontent dans les années 80. Jim Drake, l’un des inventeurs de la planche à voile, fût certainement pionnier en la matière en débarquant en 1982 à Kailua pendant la Pan Am Cup avec une sorte d’aile qu’il fit alors essayer par le champion de windsurf Peter Cabrinha. À l’époque, l’aile était montée sur des tubes rigides et était lourde et encombrante.

Vers 1987 sont apparues d’autres images montrant un autre type de Wing en provenance des spots de Hood River dans les Gorges: le «Wind Weapon».

Inventé par Tom Magruder, il ne s’agissait ni plus ni moins d’une aile de type «Bird Sail», montée et reliée à une planche de windsurf par un bout de mât.

L’engin permettait de faire de sacrés vols en hauteur tout en planant sur une longue distance. Mais la sauce n’a jamais pris.

Et puis dans les années 2000 s’est développé le «KiteWing». Cette aile à structure rigide en tubes d’aluminium reprend la forme du «Bird Sail», mais elle était alors plutôt utilisée sur des lacs gelés avec des skis et des patins à glace. Sur l’eau, l’aile était trop difficile à soulever en cas de chute et la planche engendrait trop de friction.

C’est aujourd’hui grâce au support et à l’évolution des ailes gonflables de kiteboard et surtout grâce à l’émergence récente du foil que ce concept d’aile refait surface.

POUR QUI ?

Nul besoin de savoir-faire du windsurf, du kiteboard, du stand up paddle pour pratiquer le Wing Surf. C’est justement le principal avantage de ce nouveau sport qui combine tous ces éléments.

De plus, l’aile est généralement peu encombrante et simple à monter. Elle tient dans un petit sac, se gonfle en 3 mn avec une pompe et ne nécessite pas d’autres accessoires. Très légère, la prise en main est ainsi facilitée.

Du coup, n’importe qui peut commencer à découvrir les joies de glisser sur l’eau tout en profitant du vent. Une simple brise peut suffire pour débuter sur une planche volumineuse, comme un Stand Up Paddle par exemple.

C’est une simple question d’équilibre au départ, mais très vite, on a des sensations qui donnent aussitôt envie de passer sur le support foil afin de pouvoir foiler littéralement au-dessus de l’eau.

QUELLES DISCIPLINES ?

Pourtant récent, le sport a déjà commencé à se décliner sur plusieurs supports, de la simple planche de SUP pour débuter à la planche de windsurf Foil courte pour surfer la houle ou les vagues, nul doute que l’on retrouvera des épreuves de Wing dans toutes ces activités.

Dès lors, toutes les disciplines pourront être envisagées : slalom, saut, freestyle...

Toujours grâce au support foil, il est cependant fort probable que certains voudront rapidement s’aligner sur des parcours de course de type longue distance ou « ins & outs » pour se tirer la bourre ou se confronter sur des épreuves de vagues ou de sauts !

C’est l’avantage du Wing Su rf! Il peut se décliner sur plusieurs formats de courses.

 

Alors, n’hésitez pas une seconde de plus, tous à vos WINGS !

 

Ajouter aux favoris lien.