DU SOLEIL, DU VENT… ET DES CHAMPIONS À BREST POUR LE MONDIAL BIC 293 !

Cet article a été rédigé par Communication, et posté le 28-07-2014

SVK1Sports

Du 19 au 26 juillet, Brest accueillait plus de 400 coureurs pour le championnat du Monde BIC Techno 293.

Dimanche, toutes les courses de ce dernier jour de championnat mondial ont été annulées faute de vent. Les membres de l’organisation sont toutefois très satisfaits : entre 9 et 10 courses pour chaque catégorie ont été validées et la météo a permis de se confronter dans des conditions très variées.            

Le vent n’a pas consenti aux 400 coureurs de valider d’autres courses. Pourtant le comité a tenté de lancer une course aux alentours de 16 heures : un dernier tour dans la baie de Brest s’est donc imposé. Les coureurs étaient en revanche vite rentrés à terre et les classements inchangés.

Ce sont les Français et les Italiens qui ont dominé les premières places sur podium,  la tradition de la discipline étant enracinée depuis longtemps en ces pays. « Le niveau sportif du windsurf est en train de progresser partout dans le monde » enchaine Didier Flamme, porte-parole de la Fédération Française de Voile. «  Il y a des pays comme l’Israël, la Russie, l’Argentine, le Japon et la Lituanie : ils progressent beaucoup et ce championnat s’est montré ouvert au niveau sportif, dès le début ! ». L’engouement crée par la T293 est indéniable et la classe un succès français et, à la fois, international. 

En Techno Plus, après 10 courses, Lucie Belbéoc’h (Crocos de l’Elorn) pouvait finalement chanter victoire : «  Ça faisait longtemps que je n’avais plus navigué en Bic T293 mais je me suis vite réhabituée. J’ai rattrapé Jeanne Penfournis car d’habitude j’utilise des voiles plus rigides et j’ai été plus physique. Mes choix tactiques ont été assez simples… mais il faut dire aussi que je connais bien la rade de Brest et cela m’a aidée ! ». Chez les Garçons Techno Plus, le Lorientais Oël Pouliquen l’emportait de peu face au Nantais Clément Guevel : « Je suis très content d’avoir gagné après cette semaine. Le premier jour était un peu physique : on n’a pas eu beaucoup de vent et on n’a lancé qu’une manche. Je navigue habituellement en RS :X et j’ai eu des facilités dans le vent. La météo a été variée. On était plutôt serrés en points et la course a été vraiment sympa ! ».

L’Italienne Giorgia Speciale était la leader des filles de moins de 15 ans, alors que chez les garçons, c’était le Français  Tom Arnoux à s’imposer : « Je suis très contente car j’ai fait des bons résultats et, au final, j’ai fait tout ce que j’avais souhaité. Au début j’étais stressé parce que je ne savais pas contre qui j’allais me confronter. J’ai fait une manche de 4 mais après j’ai toujours réussi à mieux exploiter mon potentiel…. Les adversaires qui m’ont fait le plus peur étaient les Israéliens… et Fabien Pianazza qui était, lui aussi, toujours bien placé ! » 

Carlo Ciabatti et Lucie Pianazza gagnaient respectivement, chez les garçons et les filles de moins de 15 ans : « J’ai toujours été première de ma catégorie sur les sept premières manches. » déclarait Lucie à la fin de l’épreuve. «  Hier, en revanche, j’ai eu un peu plus de mal : on a changé de rond et je ne me suis pas habituée au vent et au plan d’eau. Quand il fallait aller à gauche, j’étais à droite et vice-versa ! J’ai fait deux sur la première manche : c’est Katy Spychakov  qui m’a devancée… Les deux manches d’après, j’ai fini 4 et 5 parce que je n’avais pas bien compris le plan d’eau… Ce sont mes performances en début de semaine qui m’ont permis de monter sur la plus haute marche du podium… » 

Ce championnat a donc été un succès : cela se lit dans les yeux des athlètes et des organisateurs… il faudra toutefois attendre un an pour retrouver l’atmosphère typique du championnat du monde de BIC T 293 : performance, mélange de cultures et divertissement… Il faudra attendre août 2015 et se rendre en Argentine où le prochain événement sera organisé. 

Retrouvez les classements complets sur le site de l’événement 

 

Ajouter aux favoris lien.