Damian Michelier, premier champion de France de J/70

Cet article a été rédigé par FFVoile / M. Honore, et posté le 08-06-2022

Pierik Photographie

Un grand soleil, de nombreuses courses, des conditions venteuses différentes chaque jour ont permis la réalisation du premier championnat de France de J/70. A ce jeu, Sage Engineers de Damian Michelier s’impose largement, dominant outrageusement cette dernière journée, avec trois victoires en trois courses. Il conforte son statut de grand favori et se prépare de la meilleure des manières pour les championnats d’Europe et du Monde à venir, dans quelques semaines. 

La première édition du championnat de France de J/70 organisée par l’Union Nautique Marseillaise a offert “une dernière journée magique comme on en a rarement“, se félicite Corinne Aubert, la présidente du comité de course. « Dès 11h, on a eu un vent établi, stable dans le 260, 12 nœuds, pas de changement de parcours, du soleil… des conditions idéales ». 

Oui, idéales pour Damian Michelier et son team, qui, avec trois victoires en autant de manches ce jour, s’offrent une belle consécration, en attendant mieux au niveau européen et mondial. « C’est une journée presque parfaite ! On est monté en puissance, on a fini proprement avec une stratégie de surveillance d’Inshore Sud, tout en attaquant. » Le propriétaire du bateau, Jean-Yves Martin, esquisse un sourire. « Maintenant, notre objectif est de terminer premier bateau amateur, lors des championnats d’Europe et du Monde, et de battre les Anglais. J’en profite pour rappeler que Sage Engineers recrute des ingénieurs de Centrale, des arts et métiers et d’autres écoles. Et s’ils savent faire de la voile, c’est encore mieux ! »

 

L’équipage breton est talonné par Inshore sud de Paola Amar, qui a fait preuve d’une belle régularité tout au long des trois jours, accumulant les places d’honneur. Enfin, le podium est complété par Jibe Set – Pierre Oceane. Les hommes du Rochelais Hervé Leduc, ont bien commencé… et bien terminé ce championnat. Les jeunes aux dents longues de la Ligue Sud de Voile viennent terminer au pied du podium, en prenant les 4e, 5e et 6e place. Une vraie satisfaction pour Xavier Rohart, leur entraîneur, qui, au passage, remporte une belle médaille d’argent. “Je suis entraîneur dans la globalité du projet de la Ligue de Voile Sud“, raconte-t-il. “S’il y a un problème d’équipage, je me propose d’aider, et en l’occurrence, j’ai intégré le bateau, mardi dernier. C’est un super exercice car c’est du coaching de l’intérieur. J’ai essayé d’être discret, de leur laisser faire 100% du travail. Quand je parle, ils m’écoutent, mais dans l’action quand c’est chaud, intensif, ils font sans mon avis. Et là, s’ils font une connerie, ça les marque, ils créent un ancrage émotionnel de la situation qu’ils ne sont pas près d’oublier. Plus globalement, l’entraîneur est ravi de la prestation de ses bateaux sur ce championnat de France. « On a tout simplement un an d’avance sur le planning de travail. Ces résultats sont inattendus et les objectifs sont atteints. On a l’objectif de s’agrandir, de recruter des plus jeunes et des filles… »

L’avenir du J/70 français est assuré, en attendant les joutes internationales.

 

Le bilan de Philippe Bonavita – Président de la Classe J/70, membre de la commission sportive de l’UNM : 

« Le bilan de ce bel évènement est très positif, porté par l’ensemble des bénévoles de l’UNM qui ont fait un travail remarquable, porté aussi par un comité de course hyper bien organisé qui a su saisir un maximum d’opportunités pour nous faire naviguer un maximum de manches et évidemment avec des équipages qui ont bien joué le jeu, avec de jolis départs dans des conditions variés en termes de vent de 5 nœuds à 22 nœuds et ça nous a permis d’exploiter tout le potentiel du bateau dans différentes conditions.

C’est un tournant car c’est la première fois que la classe J/70 dépasse les 20 bateaux sur un seul évènement, avec à la clé un titre de champion de France. Nathalie Peberel, représentante de la FFV, a remis les médailles aux vainqueurs. Et puis c’est aussi un tournant car on a énormément d’équipages jeunes, et on voit comme leur préparation est intéressante, puisqu’ils sont très présents dans la première partie du classement. La filière sportive joue à plein son rôle, et c’est ce que l’on souhaite développer au sein de la classe dans les années à venir, cette mixité entre les propriétaires et les bateaux de ligue. L’avenir, c’est d’avoir une cinquantaine de bateaux sur le circuit avec quatre endroits importants La Trinité, La Rochelle, Marseille et puis sur les lacs, comme Annecy. »

 

Classements généraux :

Overall (toutes catégories) 10 courses disputées – 9 retenues

 

1/ Sage Engineers – Damian Michelier (CN Rennes) – 20 pts (5 victoires)

2/ Inshore Sud – Paola Amar (Yacht Club de Cannes) – 33 pts

3/ Jibe Set – Pierre Oceane – Hervé Leduc (La Rochelle Nautique) – 48 pts (1 victoire)

4/ BMW Ligue Sud – Timothe Rossi (SR Antibes) – 51 pts (Champion de France Jeune – 2 victoires)

5/ Youth Made in Sud – Ian Garreta (SR Antibes) – 53 pts (vice-champion de France Jeune)

 

Ajouter aux favoris lien.